Les livres classés par thèmes

 

 

Franc-maçonnerie, initiation, traditions maçonniques (page 19)

 

Rubriques connexes : Alchimie - Architecture sacrée / Géométrie sacrée - France mystérieuse - Magie, théurgie - Symbolisme - Templiers - Traditions celtiques - Robert Ambelain - René Guénon - Traditions ésotériques et initiations - Histoire cachée, géographie sacrée, symboles traditionnels, civilisations - Judaïsme, Bible, essénisme

 

Cliquez pour ouvrir la liste des livres de cette rubrique

 

 

Hiram, relectures, Morceaux d'Architecture collationnés par Les amis des élus

Hiram, relectures, Morceaux d'Architecture collationnés par Les amis des élus

Le mythe d'Hiram est central dans la franc-maçonnerie. Il en est la pierre de touche. Longtemps ce récit reçut une simple interprétation morale, et ses exégètes mirent en valeur le sens du devoir du chef du chantier, qui, au péril de sa vie, refuse de donner le mot de maître aux mauvais compagnons qui veulent l'avoir, sans le mériter, avant la fin de la construction du temple
Aujourd'hui pourtant de plus en plus, des voix s'élèvent pour questionner le mythe, non pour l'interpréter, mais aussi pour le remettre en cause. Qu'il soit bien clair pourtant que si les Planches rassemblées ici ont pu être diversement accueillies, en interrogeant aujourd'hui Hiram, leurs auteurs bien sûr à provoquer des réactions, mais toujours dans le respect du mythe. Un respect provoquant qui cherche à le vivifier.

126 pages - Broché - Éditeur : Edimaf - Isbn 2.84721.048.2 - 2003

Épuisé

 

La tour inachevée, Étude des XXIème, XXII<sup>ème</sup> et XXV<sup>ème</sup> degrés du Rite Écossais Ancien et Accepté, Claude Guérillot

La tour inachevée, Étude des XXIème, XXIIème et XXVème degrés du Rite Écossais Ancien et Accepté, Claude Guérillot

Il existe, dans le Rite Écossais Ancien et Accepté, trois degrés qui ne furent, sans doute depuis le tout début du XIXème siècle, que communiqués. Les récipiendaires n'entendaient que l'énoncé d'un bref résumé qui n'a eu, trop souvent, que peu de rapport avec la réalité des degrés.
Il s'agit du XXIème degré de Chevalier Prussien, du XXIIème degré de Chevalier de Royale Hache et du XXVème degré de Chevalier du Serpent d'Airain.
Apparemment, ce sont des degrés bien ordinaires, construits autour de légendes tirées de l'Ancien Testament, la tour de Babel, les arbres coupés pour construire l'arche de Noé ou le temple de Salomon, les "serpents ardents " punissant les Hébreux de leurs péchés dans le désert du Sinaï...
Pour certains Maçons du XIXème siècle, ces degrés semblaient si anodins et si quelconques qu'il leur a semblé légitime de substituer aux légendes originelles des sortes de romans plus ou moins moyenâgeux et de leur donner une signification politique...
Il est clair que bien peu nombreux furent ceux qui, au cours des deux derniers siècles, se sont donné la peine d'étudier les rituels originaux et d'en comprendre le contenu initiatique.
Et pourtant ! Ces rituels ont été conçus au milieu du XVIIIème siècle, à une époque où les pastorales, tant catholique que réformées, insistaient sur le péché et sur la damnation du plus grand nombre. Les Églises, tant catholique que réformées, tenaient pour certaine l'historicité des Livres de l'Ancien Testament, au point que l'on pouvait, par leur étude, fixer l'heure et la date de la création du monde. Les Églises, tant catholique que réformées, tenaient pour authentique une "image de Dieu"qui était celle d'un Juge implacable et vindicatif. Toutes "prêchaient l'enfer" avec son feu inextinguible torturant les damnés dans une éternité de souffrances.
Or ces rituels nous disent d'abord, que les Sidoniens qui coupèrent les arbres dont le bois servit à construire l'arche de Noé eurent des descendants et qu'ainsi la destruction de la race humaine par le Déluge n'a pas eu lieu, ensuite que Phaleg, l'architecte de la tour de Babel, s'est "sauvé" par son expiation et son humilité, c'est-à-dire par "ses œuvres", enfin que le serpent d'airain est une figure du Christ et que l'homme est sauvé s'il se tourne vers Lui. Finalement, les trois rituels contiennent une réfutation de la "pastorale de la terreur" qui retentissait alors dans les églises et dans les temples. Ils offraient aux récipiendaires une autre "image de Dieu", celle d'un Père aimant et miséricordieux.
Comme ils sont actuels, ces degrés oubliés !

127 pages - Broché - Illustrations en N & B - Éditeur : Véga - Isbn 2.85829.368.6 - 2003

Prix : 14.00 €

 

Deux siècles de Rite Écossais Ancien Accepté en France, 1804-2004, Suprême conseil, Grand collège du R.E.A.C du G.O de France

Deux siècles de Rite Écossais Ancien Accepté en France, 1804-2004, Suprême conseil, Grand collège du R.E.A.C du G.O de France

Le siècle avait quatre ans et Bonaparte laissait place à Napoléon lorsque naquit à Paris, porté par des « Américains », ces Français revenus d'outre-Atlantique, un rite maçonnique en trente-trois grades. Proclamé à Charleston en 1801, il ne s'appelait pas encore Rite Écossais Ancien (et) Accepté. Grâce à l'action d'Alexandre de Grasse-Tilly et de Germain Hacquet, le « Suprême Conseil du 33ème degré en France » ouvrait ses travaux. ..
En 1815, la majorité des membres de ce premier Suprême Conseil rallie le Grand Orient de France et y organise le Rite Écossais Ancien Accepté. Puis en 1826, il prend le nom de Grand Collège des Rites pour administrer pendant près de 200 ans les hauts grades de l'Écossisme au sein du
«: centre commun de la Maçonnerie française ». Au fil des décennies, diverses modifications statutaires, notamment celles de 1885, 1924, 1946 et 1948, conduisent à l'émergence du Grand Collège des Rites, juridiction écossaise autonome, mais fraternellement liée au Grand Orient de France. Cette liberté, autant que l'originalité de la démarche intime des Maçons qui y adhèrent, expliquent probablement son essor, puisque aujourd'hui le Suprême Conseil, Grand Collège du Rite Écossais Ancien Accepte du G.O.D.F, s'est affirmé comme la première « puissance » continentale maçonnique écossaise de hauts grades d'Europe. À ce titre il constitue aussi un puissant atout de rayonnement international.
En effet, en un siècle, le Rite Écossais Ancien Accepté est devenu le système de hauts grades le plus pratiqué à l'échelle de la planète. Dans le
monde entier comme en France, il connaît des évolutions, des adaptations et des mutations facilitées par une dualité intrinsèque, sa plasticité liée à sa « genèse » dans l'esprit « encyclopédique » du XVIIIème siècle et une capacité à s'ouvrir a des courants philosophiques, intellectuels et spirituels divers, voire apparemment opposes. Ét cependant il s'avère erre un facteur de dialogue sans égal.
Est-il aujourd'hui le mode maçonnique le plus apte à appréhender la modernité ? Se présente-t-il comme une herméneutique ? Est-il d'abord un
« donneur » de sens ? Ces deux siècles ont montré les fortes potentialités philosophiques, initiatiques et spirituelles d'un Rite qui est l'un des joyaux les plus flamboyants et contemporains du patrimoine maçonnique. C'est pourquoi, il a semblé normal que le Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France et le Suprême Conseil fassent de 2004, bicentenaire de la fondation du Suprême Conseil, l'année du Rite Écossais Ancien Accepté en s'inscrivant dans le prolongement de ce que les obédiences de la Maçonnerie française avaient initié ensemble en célébrant le 275ème anniversaire de l'Ordre en France.

312 pages - Broché - 22 x 21 - Illustrations en couleurs et N & B - Éditeur : Dervy - Isbn 2.84454.265.4 - 2004

Prix : 45.65 €

 

Les degrés de l'exil, Étude des XVème et XVIème degrés de Chevalier d'Orient et de Prince de Jérusalem, Claude Guérillot

Les degrés de l'exil, Étude des XVème et XVIème degrés de Chevalier d'Orient et de Prince de Jérusalem, Claude Guérillot

Nous entendons ici par degrés de l'Exil les XVème et XVIème degrés du Rite Écossais Ancien et Accepté, c'est-à-dire le Chevalier d'Orient ou de l'Épée et le Prince de Jérusalem.
Historiquement, ces deux degrés furent conçus pour jouer un rôle directeur dans les Ateliers pratiquant l'Ancienne Maîtrise. Le Chevalier d'Orient, apparu peu avant 1748, fut très largement diffusé et nous disposons de nombreux manuscrits permettant de suivre son évolution. Au contraire, le Prince de Jérusalem, qui date des années 1760 et qui est, en quelque sorte, le "second point" du Chevalier d'Orient, fut surtout pratiqué dans la mouvance de Saint-Jean de Jérusalem de Paris. Leurs légendes sont tirées, fort librement, des Livres d'Esdras et de Néhémie.
Lorsque le Rite Écossais Ancien et Accepté succéda au Rite de Perfection, ces deux degrés cessèrent rapidement d'être réellement pratiqués et ne furent plus que communiqués à l'occasion de l'intronisation du XVIIIéme degré de Chevalier Rose-Croix.
Psychologiquement, le "sentiment d'être exilé" est important. Il s'associe à l'échec qui est une sorte de petite mort quotidienne obérant le vécu. Il est souvent ressenti au cours des "crises de transition" qui jalonnent la vie humaine. L'être humain se ressent alors comme frappé d'exclusion ou de rejet. Il croit valoir bien plus que ce que les autres voient en lui et, comme l'a écrit Lamartine :
"L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux."
L'initiation Écossaise vise au perfectionnement de l'être en lui apprenant à se connaître et à connaître l'Autre, à s'accepter tel qu'il est et à s'aimer lui-même comme à aimer l'Autre, à agir, fort de ces connaissances et de ces amours.
Or chacun passe inéluctablement par les "crises de transition" et connaît, à un moment ou à un autre, le "sentiment de l'Exil". Les "degrés de l'Exil", s'il les étudie bien, lui apprendront qu'un secours existe, qui vient d'un autre, d'un totalement Autre qui est "plus grand que nous". L'Exil finit toujours par s'achever mais seulement parce que l'Espérance, qui vacille parfois, ne disparaît jamais. Le mythe du Messie exprime cette vérité.
Tristan Bernard, lorsqu'il fut arrêté par les nazis, eut ce mot sublime :
"Maintenant commence le temps de l'espérance !"
Il faut, malgré tout ce qui peut arriver de terrible, être capable d'espérance, tel est l'enseignement initiatique des "degrés de l'Exil" et cet enseignement prépare l'adepte à recevoir et à comprendre, le XVIIIème degré.

125 pages - Broché - Illustrations en N & B - Éditeur : Véga - Isbn 2.85829.369.4 - 2003

Prix : 14.00 €

 

B.A.-Ba antimaçonnisme, Jérôme Rousse Lacordaire

B.A.-Ba antimaçonnisme, Jérôme Rousse Lacordaire

Ce B.A.-Ba de l'antimaçonnisme présente les principales thématiques sur lesquelles reposent les accusations contre la franc-maçonnerie : secret, complot, subversion... La franc-maçonnerie est comprise par ses adversaires comme une société secrète perverse et malignement occulte, ayant pour objectif la domination du monde, même si elle fut, peut-être, à l'origine, une institution saine avant d'être dénaturée et détournée de ses fins par des manœuvriers de tous ordres.
Des exemples historiques particulièrement significatifs viennent illustrer et éclairer le large panorama de la question.
Deux grands courants alimentent l'antimaçonnisme : un courant politique et un courant doctrinal. Le premier développe surtout l'aspect de complot occulte ; le second se dédouble en un antimaçonnisme religieux qui voit essentiellement dans la franc-maçonnerie une contre-religion satanique, et un antimaçonnisme « traditionnel » qui lui reproche son dévoiement des principes originels. Si bien que tous ceux qui font profession d'antimaçonnisme ne sont pas également opposés à la maçonnerie elle-même.
Solidement étayée par des documents de diverses provenances, cette étude impartiale ne favorise aucun aspect au détriment des autres, elle ne milite aucunement en faveur de celui-ci ou de celui-là. Elle présente des faits et invite à une lecture plus approfondie des données - seule manière de se faire une opinion sur ce phénomène discuté.

129 pages - Éditeur : Pardès - Isbn 2867141680 - 1998

Prix : 12.17 €

 

Les trois fenêtres du Tableau de Loge, Didier Michaud

Les trois fenêtres du Tableau de Loge, Didier Michaud

Symbole très négligé s'il en est, les trois fenêtres représentées sur les tableaux de Loge de certains rites maçonniques ont rarement retenu l'attention qu'elles mériteraient pourtant. Peu abordées dans les travaux, peu étudiées dans les livres, elles ne suscitent généralement que des idées très simples, pour ne pas dire simplistes : les fenêtres sont là pour permettre à la lumière de pénétrer dans le Temple. Certes, mais il conviendrait encore de remarquer d'une part que les fenêtres laissent également passer l'air et le son, et d'autre part que celles dont il s'agit ici ne sont pas ouvertes dans les murs de la Loge, mais dessinées sur un tableau sur lequel figurent de façon symbolique tous les éléments nécessaire à la création de la Vie en esprit. Quelle est donc la vraie nature de cette Lumière, de cet Air et de ces Voix qui traversent nos fenêtres ?

101 pages - Broché - Illustrations et photos en N & B - Éditeur : La maison de vie - Isbn 2.909.816.60.5 - 2004

Prix : 10.14 €

 

Le roi, le prêtre et le fou, Daniel Béresniak

Le roi, le prêtre et le fou, Daniel Béresniak

Le roi, le prêtre et le fou sont les trois personnages de la comédie humaine. Ils sont dans la cité et aussi en chacun de nous. Les modalités de ces jeux de rôle sont éclairées par l'histoire, par des textes tels que la Bible, par l'examen de la pensée magique, par des symboles, (bâton serpent, sceptre, marotte, couronne, temple), par les usages, par les combats judiciaires, par les mythes et les légendes.
Ces personnages, tantôt profitables tantôt préjudiciables, ont le plus grand mal à s'accorder et pourtant, chacun est tenu de les jouer.
Ce livre montre quelques pistes grâce auxquelles chacun pourra mieux se connaître et mieux comprendre les enjeux réels et non dits de la compétition dans les relations sociales.

187 pages - Broché - Éditeur : Véga - Isbn 2.85829.371.6 - 2004

Prix : 18.26 €

 

Rite Écossais rectifié, Rituel pour le Travail en Loge d'Apprenti

Rite Écossais rectifié, Rituel pour le Travail en Loge d'Apprenti

La Maçonnerie Templière, pratiquée en France, par le Rite Ecossais Rectifié (autrefois dénommé le Rite templier, à l'orient de Lyon) reste une forme initiatique d'une grandeur absolue. À l'instar des Pauvres Chevaliers de la Milice du Christ, elle se caractérise par un idéal chevaleresque, monastique, gnostique et profondément chrétien. Elle offre au mystique une voie d'une exceptionnelle richesse s'il sait comprendre que "l'homme est l'image immortelle de Dieu, mais qui pourra la reconnaâtre s'il la défigure lui-même".
Ainsi, dès la réception au grade d'Apprenti, commence la difficile Quête de l'universel absolu qui constituera, pour celui jugé digne d'accéder à cet état de perfection, l'Être nouveau qui, marqué du signe d'une "élection" non humaine, se trouvera cheminant à la rencontre du Graal.
Cette voie difficile, "périlleuse", est offerte à tous les Cherchants, Persévérants et Souffrants du Rite Ecossais Rectifié, dès le premier degré, celui de Chevalier Maçon- Apprentif, selon l'ancienne formulation de 1774, plus discrètement désigné par le terme d'Apprenti aujourd'hui.

130 pages - Broché - Illustrations en N & B - Éditeur : Guigue - Isbn 2.9506708.8.1 - 1999

Prix : 26.88 €

 

Symboles, paroles du monde, Jean Moreau

Symboles, paroles du monde, Jean Moreau

Les symboles sont les paroles du monde : ils sont autant de signes qui peuplent notre existence, invitent au voyage. Leur réalité est métisse. La méthode maçonnique - invention occidentale - permet de mieux les appréhender. Son originalité est de montrer que, partout, de l'Orient à l'Occident, du Nord au Sud, elle permet de réunir ce qui est épars, pour aller plus loin.
La querelle entre rationalistes et symbolistes est désuète et dépassée. Méthode symbolique et méthode scientifique ne s'opposent pas mais se complètent. L'emploi judicieux, non confus, des deux, constitue l'essence même de la démarche initiatique.
Pour illustrer la méthode, l'auteur propose trois lectures successives, destinées à l'Apprenti, au Compagnon et au Maître. Elle autorise parfois des rencontres inattendues et jubilatoires dont il rend compte ; par exemple : celles d'une forgeronne du Burkina Faso, d'un Sage tibétain, d'un Griot sénégalais libre-penseur.
Une telle démarche, qui se confond avec l'intention maçonnique, permet, à l'heure de la mondialisation, une lecture plus éclairée, dynamique, progressive du monde, qui prépare à une nouvelle citoyenneté. La maçonnerie apparaît alors pour ce qu'elle est en réalité : à la fois un constructivisme et une poétique universelle, créatrice de nouvelles valeurs.

69 pages - Broché - Éditeur : Detrad - Isbn 2.905.319.83.6 - 2003

Prix : 9.63 €

 

L'humanisme a-t-il un avenir ? Claude Salicetti

L'humanisme a-t-il un avenir ? Claude Salicetti

L'humanisme est l'une des valeurs, sinon LA valeur, auxquelles se réfère la franc-maçonnerie, depuis ses origines ; mais ce vocable a, le plus souvent, à force d'invocations et parce qu'il a servi à trop de "manipulations conceptuelles", perdu son sens premier. C'est pourquoi l'auteur retrace l'histoire de cette pensée, exprimant le "double mouvement de la communauté vers l'individu, et de l'individu vers l'universel", qui puise ses racines tout aussi bien dans la philosophie grecque, les religions monothéistes, que dans le taoîsme, le confucianisme, le bouddhisme, sources métaphysiques et éthiques de ce qui s'appellera l'Humanisme.
Considérant que celui-ci a été dévoyé au 19ème et 20ème siècles par l'influence du "scientisme", l'auteur nous invite à une ré-invention de l'humanisme en le ressourçant à ses origines spirituelles. La franc-maçonnerie, de par sa tradition et sa pratique, faisant appel au sentiment "religieux" de l'homme en même temps qu'elle lui permet l'apprentissage du "libre examen", peut être le creuset de cet humanisme renouvelé, authentique "spiritualité laïque" pour laquelle ces pages constituent un vibrant plaidoyer.

150 pages - Broché - Éditeur : Dervy - Isbn 2.84454.272.7 - 2004

Prix : 16.73 €

 

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4 - Page 5 - Page 6 - Page 7 - Page 8 - Page 9 - Page 10 - Page 11 - Page 12 - Page 13 - Page 14 - Page 15 - Page 16 - Page 17 - Page 18 - Page 20 - Page 21 - Page 22 - Page 23 - Page 24 - Page 25 - Page 26 - Page 27 - Page 28 - Page 29 - Page 30 - Page 31 - Page 32 - Page 33 - Page 34 - Page 35 - Page 36 - Page 37 - Page 38 - Page 39 - Page 40 - Page 41 - Page 42 - Page 43 - Page 44 - Page 45 - Page 46 - Page 47 - Page 48 - Page 49 - Page 50 - Page 51 - Page 52 - Page 53 - Page 54 - Page 55 - Page 56 - Page 57 - Page 58 - Page 59 - Page 60 - Page 61 - Page 62 - Page 63 - Page 64 - Page 65 - Page 66 - Page 67 - Page 68 - Page 69 - Page 70 - Page 71 - Page 72 - Page 73 - Page 74 - Page 75 - Page 76 - Page 77 - Page 78 - Page 79 - Page 80 - Page 81 - Page 82 - Page 82 - Page 83 - Page 84 - Page 85 - Page 86

 

Pour recevoir votre catalogue Dixdecœur à domicile

 





Création et référencement : Eon Internet

Contacter le libraire

Inscrivez-vous à notre newsletter

email